NDS US-CANADA : After Pittsburgh synagogue attack

On behalf of the Sisters of Notre-Dame de Sion in the United States and Canada, we, the members of the Sisters’ “Relation and Encounter” Team, join our voices to the many Jewish and Christian organizations, leaders and groups around the world who have expressed their horror and sadness at the massacre that took place on Saturday, October 27, at the Etz Chayim synagogue in Pittsburgh, in which 11 individuals were killed as they gathered in prayer.
As part of a religious congregation that cherishes its longstanding relationship with the Jewish community (and seeks to promote respect and understanding for Judaism among Christians), we know how deeply this attack has shaken Jewish communities, both near and far. Sadly, it reminds us that anti-Semitism remains alive and well in some corners of our societies, and that we must constantly work to uproot anti-Jewish hatred, intolerance and prejudice, through education and building relationships of friendship and mutual respect. Events like this remind us that we cannot afford to be complacent about the threats that exist.
We unite our prayers to so many others—for those who have been tragically killed, and for those who are hospitalized. We carry all those who have been impacted in our thoughts. We wish safety, security and peace for our Jewish brothers and sisters, and an end to incitement and hostility against those who are perceived as “different”. We pledge to continue and strengthen our work of dialogue and collaboration, to help fashion a world of inclusion, safety and friendship between faith communities.

Respectfully,
Lucy Thorson, NDS
Jocelyn Monette, NDS
Kathleen Rusnak
Murray Watson

October 28, 2018

Le jardin de Sœur Emmanuelle, Callian, le17/10/2018.

Au nom de l’association Asmae-sœur Emmanuelle, je remercie la Mairie de Callian, de baptiser ce parc de jeux pour enfants, le jardin sœur Emmanuelle. Vous avez eu la délicatesse de donner le nom de sœur Emmanuelle a un espace de jeux pour enfants, elle qui leur a consacré sa vie.

Si sœur Emmanuelle avait été de ce monde, nous lui aurions demandé l’autorisation de baptiser ce beau jardin, « le jardin de sœur Emmanuelle ».

Pour moi qui ai travaillé avec elle pendant 17 ans, elle m’aurait dit : Je n’aime pas beaucoup les honneurs, mais si tu penses que ça peut aider ?

Oui croiser régulièrement le nom de sœur Emmanuelle nous rappelle que : je cite  « la vie est une lutte et qu’elle est belle quand on aime ».

Sœur Emmanuelle a lutté toute sa vie pour plus de justice vis-à-vis des plus fragiles et notamment des enfants les plus vulnérables. Elle leur a donné amour, respect et considération et leur a permis d’accéder à une vie digne grâce à l’éducation.

Sœur Emmanuelle a suscité nombre d’engagements qui, je cite « apporte leur goutte d’eau pour que le monde change ». Oui l’amour de sœur Emmanuelle porté à l’autre, la confiance qu’elle lui témoignait, la conviction qu’il était unique et capable ont permis de grandes réalisations : scolarisation des enfants des bidonvilles du Caire et de Manille, prise en charge des enfants des rues de Manille, accueil des femmes sans domicile avec enfants de Bobigny en Seine St Denis, lutte contre l’échec scolaire des enfants des quartiers pauvres d’Antananairivo et tant d’autres. Elles ont été accomplies avec enthousiasme, joie et espérance. Oui c’était sœur Emmanuelle.

Aujourd’hui son association Asmae, poursuit son action en faveur de 50 000 enfants, dans 8 pays dans le respect de ses valeurs et de ses principes d’action.

Callian restera le village où sœur Emmanuelle a passé les 15 dernières années de sa vie au sein de sa Congrégation Notre Dame de Sion dans un site merveilleux.  Elle en appréciait la beauté, la douceur et la gentillesse des personnes qui l’ont accompagnée jusqu’à son dernier souffle à la maison du Pradon.

Catherine Alvarez, directrice d’Asmae

Inauguration à Callian, d’un espace de jeux pour enfants, « Jardin Sr Emmanuelle », le 17/10/18

site by airgid