Comment je vis l’appel de Sion

par Yeris Eliezer Ubau Castillo

Lorsqu’on m’a demandé comment je vivais l’appel missionnaire du charisme de Sion, j’ai bien réfléchi à certaines questions.

Qui suis-je en tant qu’être humain ? Comment Sion m’a-t-elle accueillie dans ma différence ? Ces réflexions m’ont aidée à me concentrer sur les nombreuses façons dont la Congrégation m’a accompagnée.

Ecoute, service, amour de la Parole et respect de la dignité humaine

Pendant plus de 10 ans, Sion m’a imprégnée de son charisme : écoute, service, amour de la Parole et respect de la dignité humaine. Ces aspects ont été essentiels pour me permettre d’appréhender différemment la réalité du Nicaragua.

Les femmes et les enfants y sont victimes de maltraitances, et font malheureusement les frais de notre culture machiste. Le projet Generando Vida, mis en place par Sion, vise à promouvoir le changement, en donnant une voix, du courage et de vrais outils pour favoriser un développement sain des enfants, et aider les gens à ressentir la présence proche de Dieu.

En donnant une voix, du courage et de vrais outils

Il me semble que la mission de ce projet, en place depuis près de 30 ans, est une mission d’apprentissage et de reconnaissance mutuelle, parce qu’il s’agit d’un cheminement effectué en communauté. Avant de participer au projet Generando Vida, j’ignorais à quel point une communauté pouvait être précieuse.

Un cheminement effectué en communauté

Je suis fière de vivre ainsi et me réjouis de poursuivre ce cheminement. Même s’il est difficile, il y a tant de moments précieux : les sourires radieux des enfants, les visages calmes et confiants des femmes, et le fait de voir ma communauté relever de nouveaux défis chaque jour.